Vermont University

MEILLEURE MISE EN PAGE AVEC MOZILLA FIREFOX !
Le qui est en ligne risque d'être fortement décalé sur IE donc ne vous étonnez pas.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Chacun sa route ;Chacun son chemin ;Chacun son rêve ;Chacun son destin ; Dites-leur que : Chacun sa route, Chacun son chemin,Passe le message à ton voisin... <3

Very harsh mornin', but very sweet ends ? [Phoenix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message


avatar

Jayden Weasley
Messages : 33

Année d'étude : 4ème Année
Etudes : Littérature

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic:
MessageSujet: Very harsh mornin', but very sweet ends ? [Phoenix] Jeu 27 Aoû - 2:12

    16h57. Trois pauvres minutes avant que la sonnerie retentisse! Complètement affalé sur le morceau de bois qui lui servait de table & notant à moitié la narration de son professeur, Jayden n'était pas au meilleur de sa forme...A vrai dire, c'était facilement détectable, il suffisait de remarquer qu'il était assis, et sans doute pour la première fois, parmi les derniers rangs de l'amphithéâtre, & en plus, dans sa matière préférée, la Littérature! Le jeune homme avait passé toute sa nuit à réviser pour un test de connaissances qui n'avait, finalement, pas eu lieu. Ainsi, toute sa journée avait été décalé : il s'était levé à la bourre le matin (son réveil n'avait pas sonné!), il n'avait pas pris de petit-déjeuner mais avait quand même pris le temps de se doucher (quand même!). Jayden était donc arrivé à l'université d'une humeur exécrable, car même si 90% du temps c'était un petit ange, son sommeil & son réveil étaient précieux. Ill avait passé sa matinée à se plaindre, envoyer sur les roses les gens qui venaient lui adresser la parole, un vrai emmerdeur quoi! Heureusement, plus la journée passait, plus son humeur grincheuse se dissipait laissant place à une grosse fatigue, provoquée par la nuit intensive qu'il avait enduré! Jayden était entrain d'achever son dernier cours de la journée, mais il achevait aussi sa troisième heure de Littérature, & franchement, quand on n'avait pas dormi la veille, c'était une épreuve assez rude!
    Aujourd'hui, bizarrement, il y avait beaucoup plus de monde que d'habitude, c'était sûrement l'effet du temps qui n'était pas extraordinaire, en tout cas, peu importe la raison, l'affluence du moment lui permettait de s'accorder quelques micro siestes par-ci, par-là.
    La sonnerie retentit enfin, à un moment où il n'y croyait plus! Les visages mornes, sans expression, se transformèrent comme par magie en des visages lumineux, & le silence digne d'un cimetière avait laissé place à un vacarme sans nom! Jayden ne s'était pas fait prié pour ranger son tas de feuilles qui lui avaient pleinement servies pendant ces trois heures de dur labeur! Alors que son professeur effaçait les quelques notes qu'elle avait inscrite au tableau, certains élèves poussaient déjà la porte de l'amphithéâtre! Jayden, lui, avait aussi cette envie de pousser cette porte pour dormir jusqu'au matin, mais la concentration d'étudiants au m² lui empêchait de sortir de sa rangée! Il réussit enfin à s'extirper de cet amas quand il entendit cette voix fluette qu'il connaissait tant, siffler : " Bien entendu, je veux une réflexion pertinente, basée sur le cours d'aujourd'hui, posée dans mon casier dans deux jours!". Comment pouvait-il rendre une dissertation dans deux jours, basée sur un cours qu'il n'avait qu'a moitié ?! Jayden se tourna vers la première personne qui était assise à côté de lui pendant trois heures, & lui demanda (supplier serait quand même plus approprié) avec une moue qui n'appartenait qu'à lui seul, de lui prêter les notes plus que sérieuses qu'il avait prises! Le jeune homme, que Jayden n'avait jamais vu soit dit en passant, accepta, un peu à contre coeur, pensa t-il, mais il lui promit de les lui rendre ce soir, avant minuit! Sans fracas, & c'est un exploit, Jayden réussit à sortir de l'amphi' bondée & à ranger soigneusement les feuilles dans son sac, sans en laisser une tomber...Chapeau! Ce la peut paraitre très anodin pour vous, mais chez Jayden c'est énorme! Enfin bon, passons.

    Jayden oublia donc la nuit qu'il devait passer & se dirigea plutôt vers l'aile Est, là où il pourrait trouver pleins de livres qui pourraient appuyer sa dissertation, mais surtout recopier ce fameux cours! Il ne lui fallut que quelques minutes seulement pour atteindre les portes de la bibliothèque & les ouvrir: ses yeux se posèrent d'abord sur la bibliothécaire d'âge mur (très mur) qui lui faisait toujours un large sourire quand elle le voyait, il n'avait jamais compris mais continuait poliment de répondre à ses sourires... une vraie histoire d'amour! Tout en avançant, Jayden essayait de se trouver une petite place sur une table de préférence libre pour qu'il puisse bosser! Ah! Il restait les places du fond, celles que tout le monde prenait en cas de force majeur, quand il n'y avait plus aucunes issues car elles étaient très mal situées: lorsqu'il y avait du soleil, on était sûr de cramer sur place & en plus, pour aller chercher un bouquin (surtout ceux de Littérature), il fallait aimer marcher parce que ce n'était pas tout près...Jayden fit un lourd soupir, qui en disait long, très long sur ce qu'il pensait mais il se rendit sans ronchonner à la place qui lui était apparemment réservée! Il sortit ses affaires, les feuilles toujours bien propres de son voisin...Ahem...Une simple photocopie aurait été simple hein ?! Mais Jayden avait besoin d'écrire pour mémoriser & assimiler plus vite, & puis on ne pouvait pas dire que l'écriture de son camarade était l'une des plus visibles!
    Sur la première ligne de la marge, il écrivit la date d'aujourd'hui, en dessous la matière, & un peu plus loin le thème & il commença à écrire son stylo plume spécial gaucher à la main!

    A maintes reprises, les portes de la bibliothèque claquaient laissant entrer & sortir des étudiants, & pourtant Jayden n'y porta aucune attention, mais bizarrement une entrée singulière lui fit lever les yeux de tous ses papiers qui l'entouraient! Et quelle entrée...C'était Phoenix...Phoenix...Phoenix...Celle qui occupait, si je puis dire, ses pensées depuis qu'il l'avait rencontré. Phoenix avait quelque chose qu'il n'expliquait pas forcément, en tout cas, elle était de bonne compagnie, elle était différente de lui ; & lui d'elle, c'est vrai, mais il y avait ce truc...Il se remit dans ses notes, de toute façon, si elle voulait venir le voir, elle viendrait, non ?!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Phoenix Road
Messages : 50

Année d'étude : 5eme
Etudes : Medecine et Criminologie.

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: oui
MessageSujet: Re: Very harsh mornin', but very sweet ends ? [Phoenix] Jeu 27 Aoû - 4:24


    William Shakespeare a dit:
      L'amour, c'est le soleil après la pluie et, la luxure, c'est l'orage après le soleil.


      J'ai passée toute la nuit dehors pour ne pas à avoir assistée à leurs débâcle amoureuse. Quand Thomas est rentré pour lui avouer sa flamme c'était pathétique. Limite si je n'avais pas rigoler devant eux. Confia Rebecca Worlf à Jade Berkley et Phœnix Road. Ses voisines de chambres et amis de critique à Vermont University. Je suis vite sortit de là tellement c'était pitoyable comme romantisme. Faudrait vraiment leur donner des leçons.
      Tu n'as qu'à le faire Rebecca, tu t'y colles et tu nous fiche la paix sur tes histoires pénibles. Dit Phœnix Road, tenant une voix plutôt agressive. Non, mais réellement. Tu crois vraiment que c'est ragots là me font quelque chose. Trouve des choses plus passionnante. Phoenix replaça une mèche de cheveux blond qui lui tombait sur le visage et, elle se retourna de façons à s'en aller.

    Phœnix Road, jeune femme à la carrure plus que respectée. Elle marchait à pas lent dans ses hauts talons noir cirée sur le tapis du couloir menant aux chambres des Alpha Mu Oméga. Une sororité qui l'avait d'ailleurs repéré pour la fortune qu'elle possédait. Elle mit ses délicates mains dans les poches de sa jupe noir profonde qui lui ceinturé parfaitement bien sa fine taille et, ce qui menait à une chemise chanel d'une blancheur immaculée déboutonnée de trois boutons. Des mèches de cheveux blonde descendait jusqu'à son buste laissant quelques unes rentrées à l'intérieur même de son chemisier. Phoenix faisait partie des Élus. Ceux qui n'avait jamais travaillé pour gagner de l'argent. De ceux qui claqué des doigts pour avoir quelque chose, qui vivait avec des dizaines de domestique depuis tous petit. Des familles qui pensait que du moment qu'ils avaient de bonnes notes dans leurs bulletin scolaire, ils pouvaient boire, faire la fête à volonté. Et je dirais même que la belle Phœnix Road ne s'en ai jamais privé. Ce qui lui a valu beaucoup de rencontre, beaucoup de problème aussi.
      FLASH BACK
      Tu sais que tu as beaucoup trop bu, l'inconnu. . S'exclama Phoenix Road auprès d'un charmant jeune homme.
      Toi aussi. Lui renvoya, ce qui n'était qu'autre que Jayden Weasley. Fils d'un gérant d'une gallerie d'art sur la septième avenue.

    Phœnix Road, aussi réputé pour connaître les relations à toutes petites duré. Jeta son dévolu sur le mystérieux brun auxquels elle avait affaires. Tous les deux assis sur leurs chaises, près d'une table haute en métal fixé au sol par trois petite vis, elle n'hésita pas une seconde de plus à agrippée la table d'une main et, de l'autre de prendre le cou du jeune homme pour l'attirer vers elle. Nous ne devinerons pas la suite, nous la connaissons tous déjà. C'est avec une mine cassée en deux qu'elle se réveilla auprès du jeune homme de la nuit dernière, pour ensuite s'enfuir rapidement de la chambre assez mal en point.
      FLASH BACK END

    Quand enfin dix-sept heures retentit. Phœnix Road ainsi qu'une bande d'amies, déboula dans l'aile l'est du grand bâtiment qu'est Vermont. Elles se séparèrent toutes pour vaguer à leur occupation habituelle. Le chemin que pris la belle blonde ne fut pas surprenant, bien que pour sa classe sociale, si. La bibliothèque n'était pas du tout du goût de tous le monde, seulement elle était indispensable qu'en il fallait rattraper un devoir, l'étudié, ou même faire une dissertation. C'est seule qu'elle s'avança sur le tapis gris du sol, faisant un sourire en coin à la bibliothécaire. D'ailleurs, mademoiselle critique ambulante nommée Rebecca et ses amis l'avait surnommée « La picoleuse » il y aurait quelques bouteille de vins et/ou d'alcool très fort dans ses placards fermés par ses soins. Elle marchait en rythme, jusqu'à arrivé près de son inconnu, à qui d'ailleurs elle ne lui manqua pas de lui faire l'un de ses sourires aguicheur. Pourtant elle continua son chemin sans s'arrêter pour atteindre son but finale, les livres sur la médecine antique du quatorzième siècles. Un cours qu'elle devait pratiquer pour la semaine prochaine. Mais pour le moment, l'heure d'étudié n'était pas le bon moment. C'était le temps du jeu. Elle s'approcha avec une démarche assez spéciale dirais-je, pour se positionner près de Jayden.
      Hey, Jayden ! Elle pencha la tête au-dessus des dizaines de copie toute gribouillé d'une écriture parfaitement symétrique. Et d'un ton assez moqueur, elle lui dit : Depuis quand tu n'écris pas te leçons ? Toi, l'homme aux classeur impeccablement rangé, aux cours complet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Jayden Weasley
Messages : 33

Année d'étude : 4ème Année
Etudes : Littérature

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic:
MessageSujet: Re: Very harsh mornin', but very sweet ends ? [Phoenix] Jeu 27 Aoû - 13:50

    Quand on regardait la bibliothèque de plus près, qu'on s'attardait juste quelques secondes sur les étudiants qui se trouvaient là, on parvenait à un constat simple : les Gamma Chi Epsilon représentait, plus ou moins, 90% des étudiants! Les Gamma faisaient parti des confréries marginalisées, si je puis dire, ils restaient énormément entre eux, que ce soit pour travailler, ou pour s'amuser! Certains étaient tels, qu'ils n'avaient jamais mis un pied dehors après 21 heures, passant leurs journées & leurs nuits à réviser, afin d'atteindre leurs but ultime, devenir chercheur ou un truc de ce genre là!
    Jayden faisait parti de la confrérie des Gamma depuis quatre ans maintenant! C'était une évidence pour lui, il savait qu'il avait un potentiel intellectuel, & en même temps il connaissait très bien la réaction des autres confréries à l'égard des Gamma, mais Jayden avait choisi en âme & conscience! Lui, ne tombait pas dans le cliché du jeune homme intelligent, certes il était féru de littérature anglophone, d'un tempérament assez posé, mais il ne s'empêchait en rien de sortir, de s'ouvrir aux autres, de s'amuser etc...Il ne représentait pas la figure populaire par excellence, non, il ne faisait pas parti de ces gosses de riches ou même de ces sportifs prêts à tout pour la gagne, mais il se contentait très bien de ce qu'il avait & des gens qui l'entouraient!

    Phoenix était donc entrée, seule, dans la bibliothèque. Ça ne l'étonnait qu'à moitié, il n'était pas rare de voir les étudiants en Médecine à la bibliothèque avec tout le travail qu'ils avaient à fournir! La demoiselle passa, lui lançant l'un de ses plus beaux sourires, sans s'arrêter pour autant à la table du jeune homme! Bon, bah, ils discuteraient une prochaine fois alors, pensa t-il! Leur relation avait tellement commencé sur des chapeaux de roues que Jayden ne savait pas comment s'y prendre avec Phoenix, même si ils entamaient des discussions à chaque fois qu'ils se voyaient! Elle était totalement imprévisible, & c'est ce qu'il aimait en elle, elle faisait parti des Alpha, de ceux qui étaient nés avec une cuillère en or massif dans la bouche & qui obtenaient tout ce qu'ils désiraient grâce à leur compte en banque...Hum...Tout ce qui révulsait notre jeune Weasley, qui avait toujours réussi avec mérite!
    Il savaient bien que certains se demandaient : « Mais qu'est-ce qu'une Alpha peut bien foutre avec un Gamma ? », car, à vrai dire, c'était çà aussi l'université, des messes basses, des rumeurs à répétition sur ce que faisait X avec Y!

    Quelques minutes passèrent avant que le visage de Phoenix se retrouve de nouveau face à lui, ce qui lui fit sortir de ses pensées! Jayden fit mine de ranger le bazar qu'il avait installé, au cas où elle comptait s'asseoir face à lui. « Phoenix... », répondit-il, en esquissant un de ces sourires dont il avait le secret! Elle avait une jolie allure, comme à son habitude, elle avait cette faculté à attirer les yeux sur elle, & sur bien plus, si vous voyez ce que je veux dire! Il rigola sur ce qu'elle venait de dire, ce n'était pas bien de se moquer d'une âme en détresse Razz, lui qui galérait avec toutes ses feuilles! « Malgré ce que tu penses, je ne suis pas parfait Phoenix! », rétorqua Jayden, un fin sourire aux lèvres. Il n'était pas vantard mais il aimait s'en amuser en sa compagnie, c'était tellement facile & marrant!! Il finit le mot qu'il était entrain d'écrire avant qu'elle n'arrive & ajouta : « Et toi, depuis quand fréquentes-tu la bibliothèque ? Toi, l'Alpha par excellence... » Rolling Eyes, un petit sourire en coin s'ajoutant à ses paroles.
    Peut-être que la fin de journée allait s'annoncer meilleur que tout ce qu'il avait pu espérer en se levant ce matin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Phoenix Road
Messages : 50

Année d'étude : 5eme
Etudes : Medecine et Criminologie.

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: oui
MessageSujet: Re: Very harsh mornin', but very sweet ends ? [Phoenix] Sam 29 Aoû - 7:56


    Splendeur &, décadence me disiez vous. Moi je dis :
      Ce n'est que débauche et, luxure.


    Liberté. Un mot en sept lettres disant : Je suis et, je reste l'oiseau éternelle. Liberté, le mot que tous le monde recherche. Un mot sans limite, ni lois, ni règle. C'est à sa manière. Tous ceux qui connaissent ce sentiment grandissent, évolue, deviennent des Hommes. Des êtres humains responsables d'eux, de leurs actes. Liberté. Phœnix Road l'a toujours eu. Ne demandez pas comment, ne demandez pas pourquoi, elle l'a toujours eu. Jamais de parents sur le dos, jamais de règle dans son quotidien, jamais de limite, jamais de petit ami . . Ou presque. Les petits amis, c'est mal. Ça craint réellement. A moins que vous vous appeliez Juliette et, que votre amant soit Roméo. D'ailleurs, Phœnix Road n'a jamais cru en Roméo &, Juliette. Un jour lorsqu'elle était petite, elle a du jouer le rôle de Juliette. Mais, elle a dit que Juliette était une imbécile et, qu'elle n'a eu que ce qu'elle méritait. Aimer. Ce que tous désire. Aimer et, chérir. Jusqu'à la fin des temps. Tous les films de la planète tourne autour de ça, la vie tourne autour de ça. Sauf celle de Phœnix, ou presque.

    On ne connait pas la vraie vie de Phœnix Road, tous sauf elle. Et moi ! Elle n'a plus guère importance maintenant, ou plutôt je dirais que maintenant, elle influence totalement ses choix, ses actes. Cette démarche, cette allure . . Bien qu'elle a appris au fur et, à mesure du temps à la concevoir, la jeune britannique n'aurait jamais était de comportement si aguicheuse si juste il était là. Elle aurait d'ailleurs probablement fais sa vie, comme elle le pensait. Jusqu'à ce jour. Le monde qu'elle côtoyait la détruisait peut être à petit feu, mais pourtant elle aimait ce monde. La seule chose qui lui restait après son piano. Bien entendu, son monde aimait la l'humilier, la rabaissait sans fin et, sans pitié. Et à vrai dire, elle aussi. Parfois même sans scrupule. Elle n'hésitait pas à le faire et, ne se posait pas la question de qui était en face d'elle. Si ça avait été Jayden , peu importe. Son passée à terni son cœur et, sa ce ressentait facilement.

      Phoenix...Dit-il tous en esquissant un sourire. Malgré ce que tu penses, je ne suis pas parfait Phoenix! Elle sourit tendrement, clignant des yeux plusieurs fois. Je n'ai jamais dis parfait, Weasley ! Elle le regarda écrire l'un de ses derniers mots sans doute, puis il repartit dans une discussion, pas du tout attendus. Ben oui, qu'est ce que peu bien faire une Alpha Mu Oméga dans une bibliothèque, le coin même des Gamma Chi Epsilon. Et toi, depuis quand fréquentes-tu la bibliothèque ? Toi, l'Alpha par excellence... Elle fronça son sourcils droit d'étonnement. C'est donc ça, Jayden ne savait pas la nature propre des Alpha. Par contre, elle lâcha un rire discret quand il l'a compara avec l'excellence. Elle lui dit : Le sens propre des Alpha est d'être des winners. Des gagnants partout. Je suis bien la première de ma promotion, je lis à peu près 20 000 mots par minutes. Et j'aurais volontiers passer mon bac à mes quatorze ans, mais pour mes parents brûlé les étapes leurs signifiait que j'étais bien plus supérieur qu'eux. Chaque livre de cette bibliothèque je l'ai connait. Et pourtant, tu me verras toujours à côté d'un verre de tequila. Oh et, puis. La bibliothèque est parfaite à minuit. Dit-elle d'une voix mieleuse.


    Oui, la nature l'avait merveilleusement bien gâté, si vous mettiez de côté le passez douloureux qu'elle possédait. ET, le futur qu'elle n'aura jamais. Un cancer ? Non, ne pensez pas à ça. C'est encore plus grave. Le rêve de chaque femme. En vérité, Juliette n'a pas eu ce qu'elle méritait, Phœnix n'ont plus. Quand enfin le cauchemar s'arrêtera ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Very harsh mornin', but very sweet ends ? [Phoenix]

Revenir en haut Aller en bas

Very harsh mornin', but very sweet ends ? [Phoenix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vermont University :: v e r m o n t . u n i v e r s i t y :: l'aile est :: bibliothèque -