Vermont University

MEILLEURE MISE EN PAGE AVEC MOZILLA FIREFOX !
Le qui est en ligne risque d'être fortement décalé sur IE donc ne vous étonnez pas.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Chacun sa route ;Chacun son chemin ;Chacun son rêve ;Chacun son destin ; Dites-leur que : Chacun sa route, Chacun son chemin,Passe le message à ton voisin... <3

The beginning [Hailee G. Stanford]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message


avatar

Myrtille C. Preston
Messages : 295

Année d'étude : troisième année
Etudes : photographie

MessageSujet: The beginning [Hailee G. Stanford] Mar 25 Aoû - 18:48


Le sort joue parfois
des mauvais tours








    Myrtille était en forme aujourd’hui, en effet pour une fois ce n’était ni son réveil ni celui de sa colloc qui l’avait réveillé, nom c’était les rayons de soleil sur son visage. Une chaleur intense qui venait de soumettre une idée a notre jeune amie, c’était décidé elle allait prendre des photos aujourd’hui. Elle n’avait pas cours ce qui était favorable a cette journée de photographie. Après ce choix elle se leva, regarde le lit de son amie qui était vide. Sans doute était –elle en cours ou n’était elle pas rentrée, ce qui pour Myrtille était plus plausible. Elle souleva sa couette, sortit les pieds de son lit. Elle avança jusqu'à la salle de bain encore un peu les yeux dans le vague contrairement a son esprit qui lui savait ce qu’il voulait. Elle prit une douche rapide mais chaude. Enfila une salopette couleur noire avec de la peinture encore dessus. Elle s’en fiche elle prend son sac son appareil photo. De l’argent qui traîne sur son bureau, elle ouvre la porte jette un dernier coup d’œil a la pièce puis ferme la porte d’un coup sec. Elle avait toujours eut l’habitude d’être assez brutal avec les portes ce qui avait était une discorde avec sa mère pendant l’adolescence. Elle ne prit pas de taxi, elle voulait faire des photos pour pouvoir s’arrêter des qu’elle le voudrait.

    En arrivant, Cherry avait déjà fait pas mal de photographie. Dont celle d’un enfant pleurant dans les bras de sa mère. Pourquoi cette photo ? Elle n’en avait aucune idée. Elle s’arrêta sur un petit shop pour manger un sandwich, poulet crudité. C’était son favori, tout le monde pouvait le savoir elle ne mangeais pratiquement que ça quand elle sortait. Elle eut un sursaut quand son téléphone sonna. Une musique des Beatles, depuis la troisième elle avait la même sonnerie. Elle attrapa son téléphone qu’elle prit dans sa main droite et son poulet crudité de la main gauche.

    « Allô ! »
    « Chérie c’est papa, je n’ai pas osé t’appeler avant »

    Elle savait très bien de quoi il parlait en disant qu’il n’avait pas osé l’appelait auparavant, il parlait du fait qu’elle a découvert qu’il n’était pas son véritable père. Oui ils avaient mentit toutes ses années mais ce n’était pas son père qu’elle blâmait, non c’était juste sa mère. Elle avait eut une relation avec un autre homme. Elle avait trompé mon père, mais surtout elle ne lui a dit seulement a mes cinq ans.

    « Ce n’est pas grave papa. C’est de sa faute a-t-elle. »
    « Ne la blâme pas trop ce n’était qu’une petite erreur. Qui finalement n’en est pas une plus que c’est toi ! »
    « Je sais papa mais tout de même. Tu voulais quelque chose ? »
    « Non, juste savoir comment tu allais. »
    « Bien, je vais bien. Je suis bien ici. Vraiment. »
    « Je dois y aller chérie, je te rappellerais plus tard ma belle, je t’ai envoyé un cadeau, tu devrais le recevoir bientôt. »
    « Merci papa, je t’aime. »

    Elle referma son portable, le mit dans son sac et se mit à la recherche d’une table libre ou de marches sans trop de monde dessus. Elle chercha autours d’elle emporté par la foule, l’impression d’être seul par mit tous d’être un être a part. Elle soupira un long moment, un long soupire, bien évidemment le coup de téléphone de son père l’avait un peu remplit d’émotions négatives. Elle chercha un long moment des yeux une place de libre, il n’y en avait pas alors elle se décida à chercher une place ou peut être elle connaîtrait la personne s’y trouvant.
    Il faisait beau et chaud et beaucoup de monde se trouvait ici, mais manque de chance pour elle personne qu’elle ne connaissait, cette journée finalement n’était pas si bonne que ce que son réveil ensoleillé lui avait laissé espéré. Elle prit finalement la décision de s’asseoir à une table ou la personne lui semblait aimable. Après une recherche minutieuse avec le zoom de son appareil photo elle choisit la table a l’abri du soleil ou se trouvait une jeune femme brune. Elle prit la direction de la table. S’arrêta face à elle.

    « Puis je m’asseoir ? »


Dernière édition par Myrtille C. Preston le Dim 11 Oct - 10:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hailee G. Stanford
Messages : 155

Année d'étude : 2ieme année
Etudes : Stylisme

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: non
MessageSujet: Re: The beginning [Hailee G. Stanford] Mar 25 Aoû - 21:56

Un rayon de soleil sur la figure d’ une jeune femme encore endormie sous les draps.. Une chaleur qui commençait a se faire intense à même pas 11 heure du matin. Hailee se retourna les yeux encore fermés, et eu le soleil en pleine face. Elle fronça les sourcils bien qu’ elle soit encore a moitié endormie mais au final, ça devenait insupportable alors elle les ouvrit, et voilà qu’ elle était réveillée . Elle n’ avait pas beaucoup de mal a se réveiller a cause du soleil, ça lui arrivait presque tous les jours en ce moment, et ça commençait a l’agacer parce que a la base, elle fermait les volets mais Heaven les ouvre toujours lorsqu’ elle se réveille, en oubliant que sa colocataire était encore en train de dormir a poing fermés . C’ est pour ça que mon réveille ne la mit pas vraiment de bonne humeur . Son premier reflexe fut de chercher son portable pour regarder l’ heure, tout tranquillement sans se presser . Elle se releva juste en s’ appuyant sur ses coudes, et vit écrit 11hO4 ! Elle fit une petite moue avant de se laisser tomber sur son lit, et se cognant la tête sur le rebord du lit . Elle mit sa main dessus en faisant une grimace , et se recoucha sur son oreiller . Elle venait de louper une matinée de cours alors tant qu’ a faire, autant sauter la journée jusqu’ au bout n’est ce pas ? Elle ne prit pas la peine de regarder si Heaven était là, c’était presque impossible qu’ elle loupe un jour de cours je crois .

12hOO passa et elle se réveilla enfin pour de bon . Elle se leva de son lit tout tranquillement, après tout c’ était une journée relaxe aujourd’hui . Pas de cours donc pas d’obligation . Elle pouvait faire tout ce qu’ elle voulait sans se brusquer, c’est ça qui est bon . Lentement, elle se dirigea vers la salle de bain pour prendre une douche . Elle aimait bien prendre son temps, c’est donc ce qu’ elle fit . L’ eau était chaude et elle se douchait aussi longtemps qu’ elle voulait . Elle resta une demi heure sous la douche, puis finit par en sortir et par s’ habiller . Elle se mit en sous vêtement et alla vers son armoire pour choisir comment elle allait s’ habiller . Elle hésitait puis au final, finit par opter pour une chemise a manche mi longue , une sorte de tunique bleu nuit, avec une ceinture noir qu’ elle ajouta . Puis mit un leggings noir par-dessous avec de petite sandalette noir toute mignonne . Elle laissa ses cheveux mouillé, ça faisait des petites ondulations qui ne faisait pas moche, et prit ses lunettes de soleil mais elle les mit sur la tête, je sais vous me direz, quel est l’utilité mais on sait jamais … Elle prit alors quelques feuilles, c’était maintenant 13hOO, quelques crayons de couleurs, et parti faire un tour pour trouver un endroit tranquille où elle pourrait continuer sa collection . Au bout de quelques minutes de marche intensive, elle trouva un coin tranquille a l’ ombre sur une table en ville . Elle s’ asseyait et commença a dessiner un petit peu, lorsqu’ une jeune femme vint lui demander si elle pouvait s’ assoir a côté d’ elle . Hailee leva les yeux un petit instant et fit un sourire

    « Bien sur, assied toi »


C’ était bien rare de la part d’ Hailee de ne pas s’éterniser avant de dire oui a quelqu’un . Là elle lui avait donné l’air sympathique donc pourquoi être désagréable avec elle vous me direz . Elle continuait tout de même ses dessins sans trop se préoccuper d’ elle . Mais elle releva discrètement la tête et aperçut qu’ elle avait un appareil photo

    « Tu prends des photos ? Ah mais tu es a Vermont a l’université non ? Je crois t’avoir déjà aperçut »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-1930-years-sins.forumactif.com/forum.htm


avatar

Myrtille C. Preston
Messages : 295

Année d'étude : troisième année
Etudes : photographie

MessageSujet: Re: The beginning [Hailee G. Stanford] Mar 25 Aoû - 22:37


Un pendentif peut
en cacher un autre







Cherry regarda la jeune femme, elle lui avait dit oui rapidement, ce qui la conforta dans l'idée qu'elle ne se trompait pratiquement jamais. En effet c'était un peu comme un sixième sens. Elle savait que la jeune fille devait être aimable, elle l'avait vu à travers son appareil photo. Notre jeune et belle Myrtille s'assit alors face à la demoiselle, celle -ci la regardait, elle ouvrit la bouche.
    « Tu prends des photos ? Ah mais tu es à Vermont a l’université non ? Je crois t’avoir déjà aperçut »

Elle regarda un peu plus la jeune femme mais son visage ne lui disait rien, sans doute l'avait-elle croissait mais elle n'avait pas prêté attention a son visage, son corps, sa voix ou même ses fringues. Cette fois-ci la jeune fille pousse son analyse a fond, la jeune femme était brune, cheveux bouclés, elle avait un magnifique visage. Elles avaient les mêmes yeux pensa t-elle aussi. Elle regarda ses vêtements qui étaient simple mais qui lui allait très bien.

    « Oui je suis de Vermont. Oui j’aime les photos, faire des photos. Je suis des études de photographie en troisièmes années. »

Myrtille regarda le contenue de la table qui se trouvait devant elle ; elle pouvait y voir des crayons avec des feuilles, des vêtements de toutes les couleurs. Cela l’amusait de regarder les dessins de la jeune femme encore un moment. Elle remarqua une magnifique Robe. Rouge et noir. L’impression qu’elle est faite pour elle.
    « Désolée, moi je ne t’ai jamais remarqué en même temps il y a tellement de monde ? Tu aimes la photographie ? En tout cas tu dessines bien. Chapeau. »

Cherry regarda encore la robe, la jeune fille a ses cotés devait sans doute l’avoir remarqué. Elle était tout simplement obnubilée par cette robe. Un truc de fou. Elle soupira et revint sur le visage de sa compagne.

    « Comment tu t’appelles ? »

En disant cela elle baissa la tête pour prendre les cannettes de soda dans son sac. Elle en tendit une a la jeune fille. Elle regarda la jeune fille dans les yeux, elle soupira, puis ses yeux se posèrent sur un pendentif, Merveilleux pendentif. Elle prit en photo le pendentif de sa jeune amie attendant les réponses a ses questions mais la jeune fille qui était en face de Cherry semblait abasourdie. Cependant elle prit la canette de coca, Myrtille lui sourit, un sourire sincère. Elle posa les yeux à nouveau sur le pendentif puis sur la robe et à nouveau sur la jeune femme. Puis enfin elle regarda la foule qui passait autours d’elles.


Dernière édition par Myrtille C. Preston le Mer 26 Aoû - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hailee G. Stanford
Messages : 155

Année d'étude : 2ieme année
Etudes : Stylisme

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: non
MessageSujet: Re: The beginning [Hailee G. Stanford] Mar 25 Aoû - 23:04

Hailee reposa ses yeux sur le dessin qu' elle était en train de faire d' une robe rouge et noir, c' est vrai qu' elle était très belle, elle s' était surpassée je dois dire . Sans aucune imperfection, elle n' était pas encore fini mais de ce qu' il y avait, c'était vraiment très bien. Elle se recula après y avoir mit une dernière touche de crayon , pour la voir en entière et mieux, et fit une tête qui montrait qu' elle était assez fière d' elle . Il était rare que ça lui arrive mais aujourd'hui c'était arrivé .Hailee ôcha la tête a la première réponse que celle ci lui donna sans trop insister sur le fait qu' elle aimait la photographie, après tout, ça se voyait très bien, et ça lui faisait un peu rappeler sa mère d' ailleurs sur le moment, car bien qu' elle ait toujours préféré la mode, elle aimait aussi beaucoup la photo, un peu comme si l' étrangère a côté d' elle et elle se compléter d' une certaine manière. Elle fronça les sourcils en pensant a ça puis releva la tête vers cette fameuse inconnue, connue juste de vue a l'université .

    « Désolée, moi je ne t’ai jamais remarqué en même temps il y a tellement de monde ? Tu aimes la photographie ? En tout cas tu dessines bien. Chapeau. »
    Hailee sourit a la jeune femme qui se trouvait en face d' elle, jetant un rapide coup d'œil aux esquisses qu' elle venait de faire.

    « Oh oui pour y avoir du monde , il y en a. Oui j' aime bien la photographie, mais je préfère le stylisme comme tu peux le voir. D' ailleurs merci pour ton compliment. Je peux voir les photos que tu prends un peu ? »


Hailee s' approcha un peu plus d'elle en s'avançant vers l' appareil photo pour regarder un peu ce qu 'elle venait de prendre . C' était tout de même impressionnant de réussir a embellir un moment, une émotion d'un bébé , ou encore simplement un paysage rien qu' en prenant la photo d'une certaine manière. Comme si celle qui la prenait transformait ce qu' elle voyait pour le rendre plus beau sans rien faire . C'est juste un talent, comme la mode . Soit on l'a, soit on l'a pas malheureusement . Je ne pense pas que ça s' apprenne vraiment . Les meilleurs sont ceux qui ont du talent et rien d' autre . Enfin bref, apparemment, la jolie brune en face d' elle avait apprécié la robe qu' Hailee venait de faire, et ça lui faisait vraiment plaisir . Elle pensait la créer .. Et c' est surement une bonne idée . Elle referma son book pour continuer de parler a cette femme qui devenait assez intrigante en fait .


    « Comment tu t’appelles ? »
    « Hailee. Et toi ? »



Elle prit la canette de soda qu' elle lui tendit sans trop se poser de question. Après tout,elle avait soif, et c'était un des soda qu' elle aimait le plus, et en plus, elle ne risquait pas de l' empoisonner avec vu qu' elle était fermée. Oui, vous l'aurez compris, Miss stanford ne fait pas vraiment confiance aux gens mais en elle, il y avait quelque chose en plus, elle avait envie d'être gentille avec elle. Elle ouvrit la canette pour en boire une gorgée, et une deuxième, avant de la poser sur la table et d' observer celle qui se tenait a côté d' elle . Elle devenait de plus en plus intrigante . Elle regardait beaucoup le pendentif qu' hailee avait autour du cou et elle s' en rendit compte, elle mit alors la main dessus et fronça légèrement les sourcils, par curiosité elle lui demanda


    « Pourquoi tu regardes autant mon pendentif ? Tu le trouves moche... ? »




Dernière édition par Hailee G. Stanford le Jeu 27 Aoû - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-1930-years-sins.forumactif.com/forum.htm


avatar

Myrtille C. Preston
Messages : 295

Année d'étude : troisième année
Etudes : photographie

MessageSujet: Re: The beginning [Hailee G. Stanford] Mer 26 Aoû - 11:11






Mensonge?
Vérité?





La jeune femme qui tenait compagnie a Miss Preston avait l’air satisfaite d’elle une fois son croquis finit. Cherry remarqua un sourire de détermination sur la jeune femme ce qui la fit sourire à son tours, malgré cela elle ne pensait qu’au pendentif. C’était ça nouvelle lubie, elle ne comprenait pas. Beaucoup de chose se mélanger dans sa tête. Elle soupira, un soupire léger montrant son manque de réponses.
    « Oh oui pour y avoir du monde, il y en a. Oui j’aime bien la photographie, mais je préfère le stylisme comme tu peux le voir. D’ailleurs merci pour ton compliment. Je peux voir les photos que tu prends un peu ? »

Notre jeune Myrtille eue un faible sourire quand elle vit son hôte s’approcher d’elle ou plutôt de son appareil. Ses photos étaient les siennes et elle avait toujours eu du mal a montrer ce qu’elle faisait aux autres. Elle regarda la jeune fille s’approcher, une fois près d’elle, elle lui montra les photos qu’elle venait de prendre. En tout sur son appareil il devait y en avoir deux cents. Pas tant que ça, mais assez pour être critiqué ce qui faisait assez peur a notre Myrtille. C’était maladif chez elle, la peur du ridicule, pourtant elle était une des meilleures de sa classe. Enfin plutôt la meilleure. Elle tenait la passion de la photographie de sa mère, pourtant elle ne vivait pas de sa mais plutôt de la mode. Sa mère était une fabuleuse créatrice. La meilleure de son époque. Elle se prit à penser qu’elle est sa nouvelle connaissance était un condensé de sa mère, elle secoua la tête comme pour sortir cette pensée de sa tête. Myrtille après lui a voir montré une bonne vingtaine de photos arrêta son appareil photo et le rangea dans sa pochette.
    « Hailee. Et toi ? »

Cherry Preston aimer beaucoup son prénom elle trouvait ça frais et classe en même temps. Elle se demandait ce qu’il voulait dire, elle savait qu’il avait une connotation américaine. Une amie a elle, à Londres s’appeler Haylee ce qui se rapproche fortement. Mais tout ceci n’était que de simples détails.

    « Moi c’est Myrtille, pas très original, mais c’est ma mère qui a choisit. Alors… Je crois que tout le monde aimerait s’appeler différemment. »


Son prénom avait une signification, elle le savait, elle avait fait de nombreuses recherches. C’était de la Mythologie grecque qui voulait dire Murtos, Myrte. L’histoire étant que la plante dénommée Myrte était l’un des symboles de la victoire en Grèce ancienne. C’est un prénom très courant dans les pays anglo-saxons.
Elle prit la canette que lui tendait Myrtille et en but quelques gorgée. Quant a notre héroïne, elle regardait encore le pendentif de Hailee Essayant tant bien que mal de cacher le sien qu’elle portait autours du poignet. , Haille du se rendre compte que Cherry le regardait beaucoup car elle le cacha avec une de ses mains. Miss Preston attendait alors la question qui pouvait aller avec. Elle releva la tête. Elle ne savait pas quoi lui dire, sa tête était un bordel a ce moment précis mais elle devait, elle se devait de répondre à la question.

    « Pourquoi tu regardes autant mon pendentif ? Tu le trouves moche... ? »

Myrtille eut un faible sourire puis regarde la jeune femme qui avait les sourcils légèrement froncé. Elle ne peut s’empêcher de rire.

    « Non je le trouve très beau, je me demandais ou tu avais pu l’avoir. J’aimerais bien le même. »

Elle était sortit sans trop de dégât a cette question. De plus elle pourrait peut être savoir la vérité sur ce même bijou. Seulement la vérité n’est pas toujours bonne a apprendre. Elle soupira sachant ses mauvaises idées et sourit de plus belle a la jeune femme du nom de Hailee.

    « Enfin si c’est précieux tu n’es pas obligé de répondre. »

Cette façon de procéder était sans doute la meilleure, la mise en confiance et la manipulation. Elle ne voulait pas offenser Hailee mais avec cette phrase elle espéré tout de même qu'elle lui dise, ou elel avait eu ce pendentif.


Dernière édition par Myrtille C. Preston le Mer 26 Aoû - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hailee G. Stanford
Messages : 155

Année d'étude : 2ieme année
Etudes : Stylisme

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: non
MessageSujet: Re: The beginning [Hailee G. Stanford] Mer 26 Aoû - 15:06

Hailee regardait les photos que l’inconnue a côté d’ elle lui montrait . Elle souriait en les voyant parce qu’elles étaient vraiment très jolies . Bien sur, il ne fallait pas compter sur elle pour le lui dire, après tout, si elle était a l’université de Vermont en photographie, bien que ce ne soit pas l’université la plus réputée, elle savait qu’ elle avait tout de même un certain talent . Mais H. resta un petit moment bloquée sur une photo d’une personne qui lui était tout a fait familière et fronça les sourcils. Bon après tout, cette fille avait l’air de photographier un peu tout le monde et n’importe qui du moment que la photo serait belle donc il n’y avait pas de soucis a se faire mais , elle dit tout de même l’ air songeuse après que celle-ci lui ait dit comment elle s’ appelait .


    « Non je trouve ton prénom très bien moi. Dis Myrtille… Tu photographies souvent des gens que tu ne connais pas ou il y en a certain dans tes photos que tu connais ? »


A ce moment là, peut être ne comprenait elle pas vraiment ce que voulait lui dire Hailee car ça pouvait être assez confus . Mais elle ne lui dira pas de quelle personne elle parle avant que celle-ci ne lui ait répondu. Elle restait tout de même perplexe . En sachant que cette personne habite loin d’ici, comment aurait elle pu prendre une photo d’elle d’ aussi près en plus , comme si la personne posait en face d’ elle. Elle restait bouche bée un instant tout en reprenant une gorgée du soda que venait de lui passer l’inconnue dont elle connaissais le nom désormais . Enfin, le prénom . Celle-ci regardait d’ ailleurs beaucoup le pendentif qu’ elle avait autour du cou, c’est pourquoi par reflexe, elle mit sa main dessus en pensant que si elle le regardait autant c’ était surement parce qu’ il était moche mais bien au contraire

    «je le trouve très beau, je me demandais ou tu avais pu l’avoir. J’aimerais bien le même. »


Hailee s’ apprêtait a répondre , la bouche grande ouverte et prenant sa respiration lorsqu’ elle ajouta


    « Enfin si c’est précieux tu n’es pas obligé de répondre »

    «Non non t’ en fais pas. Fin oui c’est précieux mais je peux te répondre . C’ est ma mère qui me l’ a offert . Sûrement l’un des seuls cadeaux qu’ elle m’ait fait dans ma vie entière. Elle me la offert pour mes 18 ans et je me souviens même ce qu’ elle m’avait dit … « Tiens Hailee, c’est un cadeau unique juste pour toi . Comme ça, je serais avec toi n’importe où où tu iras, je te suivrais. Pas physiquement, mais dans ton cœur je serais. » Comment ne pas s’ en rappeler tu me diras, c’est la seule fois où elle m’a dit quelque chose d’ aussi beau . »



L’ air toute émue en se remémorant tout ça, Hailee soupira un instant en regardant un peu partout autour d’ elle. Repenser a sa mère c’ était assez dur, surtout que maintenant ça faisait un petit moment qu’ elle n’ avait pas eu de nouvelles, et elle ne comptait pas en prendre si elle n’ en prenait pas l’initiative de l’ appeler. Alors elle prenait simplement des nouvelles de son père, comme d’ habitude vous me direz… Hailee rebut une gorgée du soda et se remit a crayonner un petit quelque chose sur une feuille . Elle ne savait pas ce qu 'elle était en train de faire et ne s’ appliquait pas beaucoup d’ ailleurs . Puis elle ajouta peu de temps après


    «S’il est unique c’est pour ça… »

Elle s’ approcha de Myrtille, et prit son cœur entre les doigts et le retourna vers elle, laissant apparaitre les initiales M&H, ce qui était l’initiale de sa mère et la sienne . Elle ne resta pas longtemps comme ça et se remit droite , a crayonner un peu, elle avait envie de se sortir sa mère de la tête désormais, et le meilleur moyen était de dessiner de nouveau vêtements…


Dernière édition par Hailee G. Stanford le Jeu 27 Aoû - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-1930-years-sins.forumactif.com/forum.htm


avatar

Myrtille C. Preston
Messages : 295

Année d'étude : troisième année
Etudes : photographie

MessageSujet: Re: The beginning [Hailee G. Stanford] Mer 26 Aoû - 16:00





La vérité a
un gout amère





    « Non je trouve ton prénom très bien moi. Dis Myrtille… Tu photographies souvent des gens que tu ne connais pas ou il y en a certain dans tes photos que tu connais ? »


Myrtille eut un léger sourire, la photo, elle ne se rappelait pas qu’elle photo aurait pu faire dire ça a la jeune fille. Elle eut un sourire. Ce que disait la jeune femme a ses cotés était confus mais en même temps Miss Preston comprenait ce qu’elle voulait dire.
    « J’ai des models parfois, mais le plus souvent ce sont des gens que je ne connais pas, tu vois j’ai un putain de zoom alors je peux prendre quelqu’un de très près sans que cette personne ne me voie. »

Avec son appareil elle pourrait très bien faire détective. Mais ça c’était que pour rire qu’elle disait ça a son père. Il lui avait offert le plus bel appareil.

    «Non non t’en fais pas. Fin oui c’est précieux mais je peux te répondre. C’est ma mère qui me l’a offert. Sûrement l’un des seuls cadeaux qu’elle m’ait fait dans ma vie entière. Elle me la offert pour mes 18 ans et je me souviens même ce qu’ elle m’avait dit … « Tiens Hailee, c’est un cadeau unique juste pour toi . Comme ça, je serais avec toi n’importe où où tu iras, je te suivrais. Pas physiquement, mais dans ton cœur je serais. » Comment ne pas s’en rappeler tu me diras, c’est la seule fois où elle m’a dit quelque chose d’aussi beau. »
Myrtille eut un moment de faiblesse et fit tomber sa canette par terre.
Ce que Hailee ne dut pas remarquer, elle semblait pensive. Elle dessinait sans vraiment dessinait. Ce que venait d’apprendre Myrtille venait de détruire sa vie, les mots qu’avait prononcer la mère d’Hailee était les mêmes que ceux prononcé par sa propre mère a ses dix huit ans. Le monde De myrtille s’écroule des larmes montent a ses yeux, elle a du mal a respirer, elle se reprend quand la jeune femme ajoute, «S’il est unique c’est pour ça… » Haillee s’approche de Myrtille tenant son pendentif, lui montrant ce cœur d’argent et ce petit diamant. Myrtille sert son poignet plu fort encore que si quelqu’un d’autre aurait voulut lui faire du mal. Sa tête est en train d’exploser. La jeune fille montre à Cherry les initiales M&H. Myrtille sert un peu plus fort son poignet, la pointe du cœur rentre dans son poignet elle doit saigner mais elle n’a pas mal. Hailee dessine de nouveau. Quant a Myrtille elle a hoquette de douleur, elle mort sa lèvre pour retenir sa douleur ce qui entraîne du sang. Hailee relève la tête, son visage se crispe, sans doute en voyant le sang sur le visage de Cherry. Myrtille elle soulève sa manche, son bras dégouline de sang, elle n’a pas mal, sont mal est intérieur.
Elle avance le pendentif vers le visage de la demoiselle. A présent elle pleure un peu plus. Comment détruire une vie.

    « Ma mère m’a dit exactement la même chose. »

Elle retourne alors le pendentif, de nouveau des initiales M&M. Le teint de Hailee devient pâle a son tours. Comment vont elles pouvoir expliquer ça ?Elle regarde droit dans les yeux d'Hailee, ils brillent. Elle Pense a sa mère, elle ne peut pas avoir fait ça c'est une coïncidence. Oui c'est ce qu'elle voudrait croire. Seulement elle a déjà mentit a son père et a elle. Durant un grand passage de sa vie. Qui est sa mère, elle ne comprend pas. Elle ne la jamais compris. Pourquoi c'est a elle qu'arrive tout ça ?

    « Je ne comprend pas, ce n'est pas possible... »


Dernière édition par Myrtille C. Preston le Ven 28 Aoû - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hailee G. Stanford
Messages : 155

Année d'étude : 2ieme année
Etudes : Stylisme

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: non
MessageSujet: Re: The beginning [Hailee G. Stanford] Jeu 27 Aoû - 18:48

    « Ma mère m’a dit exactement la même chose. »


Cette phrase ne faisait que tourner en rond dans sa tête. Elle resta figée sans dire un mot, elle ne comprenait plus. Ça se répétait constamment dans sa tête qu’ elle crut tomber dans les pommes. Elle ne comprenait pas, et apparemment Myrtille non plus. Ça tournait et retourner. Elle finit par cligner a plusieurs reprises et rapidement des cils en secouant sa tête et se tenant a la table comme si elle n’ arrivait plus a se tenir toute seule. Prise au dépourvue ? Tout son petit monde s’ écrouler, non pour laisser place a un enfer mais pour laisser place a quelqu’un d’autre a côté d’elle. Elle n’ était pas la seule a avoir le sang de sa mère en elle, non, une autre fille l’ avait aussi. Mais d’ un côté, ça ne l’ étonnait pas de sa mère ! Cette menteuse manipulatrice calculatrice qui n’ était jamais là pour elle, ni pour son père d’ ailleurs. Elle ne parla pas pendant un long moment, se demandant comment cela était possible. Maintenant tout s’ éclaircissait dans sa tête, la raison pour laquelle Myrtille regardait autant son pendentif, la raison pour laquelle elle avait une photo de sa mère dans son appareil photo, et la raison pour laquelle au fond d’ elle, Hailee avait bien remarqué une ressemblance avec quelqu’un qu’ elle connaissait..Elle . Elle finit par dire simplement, n’en revenant toujours pas de ce qu’ elles venaient d’ apprendre chacune en même temps

    « ..Wouah.. Euh… »

Non, elle n’en revenait pas, mais elle arrivait a l’accepter. Après tout, pourquoi s’ en prendrait elle a myrtille, sa.. demi sœur, ou sœur, qu’ elle venait de rencontrer il y a quelques minutes a peine, alors qu’ elle n’y était pour rien dans cette histoire, après tout, elle n’ a pas demandé a naitre, ni Hailee d’ ailleurs. La seule coupable a qui il faut s’en prendre est leur mère. Pourquoi leur avoir caché ça depuis tant d’ année a toutes les deux.. Pourquoi les avoir trahi comme ça ? Pourquoi est elle aussi mauvaise ? Toutes ses questions fit tourner la tête d’ Hailee une nouvelle fois. Elle faisait une tête incompréhensible. Elle-même ne savait pas si elle devait être contente d’ avoir enfin la sœur qu’ elle a toujours voulu avoir, ou justement, devait elle être triste et en colère d’ avoir la sœur qu’ elle n’ a jamais eu a cause de sa mère qui ne l’ a jamais avoué a qui que ce soit ?! Hailee reprit ses esprits quelques minutes après, faisant comme si elle digérait bien la nouvelle, et ayant bonne mine après la paleur qui lui avait prit lorsqu’ elle comprit qui était l’inconnu en face d’ elle .

    « Je ne sais pas vraiment quoi te dire en fait… »

Myrtille avait dit que c’ était impossible. Hailee comprit alors qu’elle ne prenait pas la nouvelle aussi bien qu’ elle, sa pseudo sœur avait surement beaucoup plus de mal a se dire qu’ elle avait finalement une sœur, et a essayer d’ admettre que sa mère, ou plutôt que leur mère, leur ait menti a toutes les deux pendants toutes ses années. Hailee ne bougeait plus, le regard assez triste, surement un peu la larme a l’œil, elle cligna des yeux rapidement pour effacer la larme qui était au coin de l’œil, mettant son doigt dessus pour éviter qu’ elle coule, et de paraitre faible face a elle. Elle ajouta tout de même.

    « Qu’ est ce qu’ on fait maintenant.. ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-1930-years-sins.forumactif.com/forum.htm


avatar

Myrtille C. Preston
Messages : 295

Année d'étude : troisième année
Etudes : photographie

MessageSujet: Re: The beginning [Hailee G. Stanford] Ven 28 Aoû - 9:47





Laisse moi
le temps




Hailee n’avait réussit à s’exprimer que par une phrase qui n’avait ni queue ni tête ce qui montrait son impuissance face à cette nouvelle, elle était devenue blanche tout comme Cherry a présent elles allaient toutes deux mal et à cause de la même personne. Leur mère, qui n’avait jamais était une véritable mère pour Myrtille, a présent elle la détestait plus que tout au monde, c’était une femme méprisable manipulatrice. Plus rien en elle ne lui donnait envie d’être sa fille. Elle avait déjà hérité du coté manipulatrice alors, pour elle s’en était trop. Elle regardait Hailee et trouvait une ressemblance. Légère quoi que finalement pas si légère que ça. Elles avaient la même couleur de cheveux le même sourire et la même formes des yeux. Mais surtout le même pendentif…
La vie de notre jeune amie ne serait plus jamais la même, elle avait trouvé une demie-sœur, seulement elle n’en voulait pas. Pas comme ça, pas dans un mensonge. Pas dans une double vie. Myrtille voulait tout casser, elle avait une rage folle qui pour le moment se trouvait dans son ventre et qui peu a peu remonté vers sa bouche, elle avait une envie de crié. De partir en courant de frappé tout ce qui bouge. Elle essaya tout de même de faire bonne figure devant l’inconnue. Pour elle sans son histoire elle serait une inconnue avec le prénom Hailee. Myrille se mit à penser qu’elle avait eu la chance d’être la première. Seulement après un temps de réflexion cette pensé fut chassé par une autre… Si sa mère l’avait abandonné c’est qu’elle n’était pas bien avec sa fille. Myrtille était en rage, elle savait maintenant tout et la vérité était pour elle une tombe avec son corps a l’intérieur. Sa mère venait de la tuer.

    « Je ne sais pas vraiment quoi te dire en fait… »


Myrtille, elle avait beaucoup de chose a dire, beaucoup de chose a hurler mais elle ne pouvait rien faire, elle ne pouvait rien dire à l’inconnue qui lui a volait sa mère. Elle n’osa pas regarder Hailee ni même faire quoi que ce soit, a présent elle se mordait juste la langue pour s’empêcher de hurler son mal être.
    « Qu’est ce qu’on fait maintenant ? »

Myrtille regarda la jeune femme avec des yeux noirs et les sourcils froncé. Elle desserra peut à peu ses mains, décrispa son visage fit un brève sourire, s’empêcha de mordre sa langue et regarda la jeune femme.

    « Ce qu’on fait maintenant, moi je vais rentrer sans toi, tu vas rester ici et finir tes croquis et surtout tu vas plus jamais me parler de ta misérable vie »


Elle regarda sa sœur qui n’était rien pour elle a ce moment qu’un obstacle sur sa route, elle était dur mais elle ne voulait pas encaisser ça toute seule. Elle se leva balança à la poubelle sa canette de soda regarda à nouveau sa sœur.

    « Jamais on fera partie de la même vie, j’ai vécut 20 ans sans une sœur. Je peux vivre toute ma vie sans toi. Fais ce que tu veux appel là et dis lui qu’elle a détruit ma vie, je ne veux rien avoir à faire avec elle comme avec toi. »


Myrtille était dure, cela était-il seulement dut à la colère qu’elle avait contre sa mère? Personne ne pouvait le dire mise à part-elle. Elle regarda une dernière fois sa sœur lui adressa un sourire moqueur. Elles pleuraient toutes deux. Leurs vies étaient détruites. Un passant aurait pu dire à ce moment que ça avait tout l’air d’une rupture entre els deux jeunes femmes, s’il savait que cette rupture était enfaîte avec leur mère qui les avaient portés il serait sans doute touché par la scène qu’il avait sous son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hailee G. Stanford
Messages : 155

Année d'étude : 2ieme année
Etudes : Stylisme

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: non
MessageSujet: Re: The beginning [Hailee G. Stanford] Ven 28 Aoû - 13:17

Myrtille avait l'air sous le choque, surement autant que Hailee, même peut être plus. Oui plus, ça se voyait malheureusement.. Hailee ne savait ni quoi dire, ni quoi faire, c'est pourquoi elle restait bouche bée , sans savoir où regarder ni si elle devait essayer de s'expliquer avec Myrtille afin de savoir comment faire parler leur mère, comment devait elles réagir par rapport a cette grande nouvelle . Elle finit par lui demander que devait elles faire maintenant . Les larmes au bord des yeux, elle fixait un endroit au sol sans bouger, et releva la tête vers sa soeur lorsque celle ci lui répondit, l' air furieuse . Une larme coula sur la joue d' Hailee, et sa soeur était elle aussi en larme , et très froide, tendue, et même un peu méchante . Hailee fronça les sourcils, pour qui elle se prenait a lui parler comme ça celle là ! Mais elle ne dit rien, n' ayant pas la force de jouer a la méchante aujourd'hui. Elle gardait tout de même les sourcils froncés, et les poigs légerement fermés , elle écoutait et les nerfs montaient en elle . Comme si elle non plus n' avait pas bien vécu sans soeur . Elle n' en avait pas besoin, même si elle en avait toujours voulu une .Vu la façon dont elle l' avait découverte, c' était surement mieux de ne pas en avoir, pensait elle a ce moment . Quand Myrtille finit de parler, en lui disant qu' elle ne devrait plus jamais lui adresser la parole, ni même la regarder, la voir, ou lui adresser un sourire ni rien, ne jamais entrer dans sa vie en gros, Hailee répondit d' un ton sec a son tour

    « Au moins on est d' accord sur un point, tu veux pas de moi ! Tant mieux j' voulais pas de toi non plus ! »

Elle la regarda droit dans les yeux, et la regarda partir , lui adressa le même sourire en retour, les larmes aux yeux . A peine celle ci fut parti qu' elle s' effondrait en larme . Elle pleurait réellement, la tête baissée, les mains en les cuisses serrées, elle renifla un bon coup avant de se moucher et de s' essuyer les larmes . Elle ne faisait qu' y pense mais se remit sur ses croquis pour essayer d' oublier mais, impossible ! Elle posa brusquement le crayon sur son croquis, se leva et parti a son tour chez elle, énervée . Elle devait prendre un bon bain, se relaxer, et manger de la glace ! Oui, de la glace !!!





( c'est court mais c' était pour finir =) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-1930-years-sins.forumactif.com/forum.htm




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The beginning [Hailee G. Stanford]

Revenir en haut Aller en bas

The beginning [Hailee G. Stanford]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vermont University :: b u r l i n g t o n :: downtown :: church street -