Vermont University

MEILLEURE MISE EN PAGE AVEC MOZILLA FIREFOX !
Le qui est en ligne risque d'être fortement décalé sur IE donc ne vous étonnez pas.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Chacun sa route ;Chacun son chemin ;Chacun son rêve ;Chacun son destin ; Dites-leur que : Chacun sa route, Chacun son chemin,Passe le message à ton voisin... <3

Super coureur en action - libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message


avatar

Jason Phils
Messages : 67

Année d'étude : première année
Etudes : Etudes de droit et d'économie

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: oui
MessageSujet: Super coureur en action - libre Dim 23 Aoû - 11:37

Jason n'avait rien à faire ici mais il s'en fichait. Le stade était principalement utilisé par l'équipe de football américain, un sport qu'il trouvait beaucoup trop brutal pour y trouver un quelconque plaisir. Se faire piétiner, écraser et étouffer n'avait rien de bien amusant mais ça, ce n'était pas son problème. Lui se contentait de l'équipe de basket. A côté de ça, il s'entrainait tout seul à la course. Le basket avait été le premier sport qu'il avait pratiqué et qu'il pratiquait toujours. Depuis deux ans, Jason s'était mit à l'athlétisme, et il n'était pas prêt à abandonner ce sport. D'ailleurs, c'était pour ses talents de coureur qu'on l'avait contacté pour entrer dans l'université mais n'ayant pas de groupe d'athlétisme, Jason avait intégré l'équipe de basket. Même si il faisait partit des Rockets, Jason continuait à courir sur la piste d'athlétisme du stade. Il n'était pas encore décidé à abandonner la course et puis, la rapidité était une des qualités requise pour être un bon basketteur. Jason en profitait donc pour se trouver une excuse. Ce jour-là, après les cours, au lieu d'aller faire ses devoirs comme un élève modèle, le jeune homme passa dans sa chambre pour prendre son sac de sport où il rangea une bouteille d'eau fraiche, une serviette et un chrono. Jason ressortit et se dirigea directement vers le stade. Il passa devant des groupes d'élèves, il fut interrompu une ou deux fois par des étudiants avant d'arriver enfin.

Il posa son sac de sport par terre, près de la piste. Il avait bien choisi son moment, les joueurs des Warrior n'étaient pas là. Jason sortit le chronomètre du sac. Il appuya sur des boutons avant de le mettre autour du cou. Il se mit en place sur le départ. D'un doigt, il pressa un bouton, faisant démarrer le chrono. Au même moment où son doigt appuyait, Jason se mit à courir aussi rapidement, ou presque, qu'un athlète. Il parcourra les huit cents mètres en deux minutes et dix secondes. Jason marcha quelques instants avant de s'arrêter. Il reprit place sur le départ, laissant le chrono près de son sac. Le jeune homme ferma les yeux et se concentra. Lorsqu'il les rouvrit, il s'élança sur la piste. Ce coup-ci, il courra comme si il faisait un footing. Au bout du troisième tour, Jason enchaina directement avec une course. A la fin, il était tellement essoufflé et concentré qu'il ne se rendit pas compte qu'on l'observait. C'est seulement quand Jason se releva après avoir prit sa serviette qu'il croisa le regard de son observateur. Aurait-il des ennuis parce qu'il était venu sur le stade ? Non, le coach était énervé lorsque des gens autres que de son équipe mettaient le pied sur le terrain de rugby.

Cette personne attendait sagement dans un coin du stade, près de l'entrée. Jason plissa les yeux dans l'espoir de pouvoir distinguer cette personne mais sans grande réussite. De toute manière, si il n'avait pas le droit de venir, cette personne l'aurait déjà viré. Ca ne devait pas être un danger. Jason eut envie de reprendre la course mais le mystère planait toujours sur l'identité de cette personne. Peut-être quand courant, il se rapprocherait et il verrait le visage de cette mystérieuse personne. Fort de cette possibilité, le basketteur laissa tomber sa serviette sur le sac et se replaça sur le départ. Il fit le vide dans son esprit et compta jusqu'à trois avant de se lancer sur la piste. Lorsqu'il passa devant cette personne, Jason tourna la tête dans sa direction. Il eut l'impression de que ça se passait au ralentit. Mais rapidement, il regarda de nouveau devant lui pour savoir où il mettait les pieds. Il termina sa course comme elle avait terminé, sur les chapeaux de roue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hailee G. Stanford
Messages : 155

Année d'étude : 2ieme année
Etudes : Stylisme

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: non
MessageSujet: Re: Super coureur en action - libre Dim 23 Aoû - 19:59

Je venais de passer une journée abominable ! Oui quand je dis ça, pour une fois, je n'exagère pas. Ma journée avait été rempli de cours, du début a la fin, et le pire c'est que mon prof m' avait jeté de la salle parce que j' avais prit une trop longue pause a son gout . Est ce Suffisant une pause de 5 minute quand ça fait déjà 2heure qu'on est dans une salle où il fait chaud et d' où on aimerait bien sortir ? Moi je ne crois pas . J' étais a ma dernière heure de cours, et je trouvais qu ' elle passait très lentement, trop je dirais même . Je sortais le portable de ma poche toutes les 5 minutes, enfin, j'avais l'impression que c'était toutes les 5 minutes mais il y a certaine fois où l'heure n'avançait même pas . Je ne sais pas pourquoi j'étais si impatiente de pouvoir bouger mais c'était insoutenable a ce moment là. Je commençais a perdre patience . Perdue dans mes pensées, je n' écoutais même pas le prof parler, je trouvais ça tellement barbant . Vous me diriez, pourquoi être allé a l'université, et d' ailleurs je vous répondrais que c'est une très bonne question a laquelle je n' ai pas de réponse . Je souffla et le prof me remarqua, il me lança d' ailleurs un regard du genre " si t' en as si marre t'as cas sortir " alors je tournai directement la tête , faisant mine de ne pas l' avoir vu . Aller plus que 2 minutes a tenir, surement les plus longues de toute mon existence . Je bougeais ma jambe rapidement grâce a mon pied que je faisais bouger de haut en bas, et tapais mon crayon sur la table et regardant un peu partout . ça yest, enfin, la fin du dernier cours . Je n' attendis pas que le prof finit de parler et sorti de la salle . J' en avais plus qu' assez de cette journée interminable et je préférai aller prendre un grand bol d' air frais tout de suite . A la sortie extérieure de l'université, j' inspirai un grand coup en fermant les yeux et en ne bougeant plus . Puis, mes livres a la main, j' avançais je ne sais où; où mes pas me mèneront, sans trop réfléchir d' ailleurs . Peu de temps après , je me retrouvais au Stade . Habituellement interdit a ceux qui ne faisait pas de sport, mais étant donné que je faisais parti du comité des étudiants, je crois bien que j'y avais droit .

J'arrivais alors là bas, mais il n'y avait personne, si ce n'est un garçon qui courrait . IL venait deja de faire deux tours, enfin en mètre, je m'y connais pas trop en athlétisme, mais il avait l'air d'avoir beaucoup d'endurance , et il courrait vraiment vite . J' étais assez impressionnée par ce garçon . Et en plus il savait se débrouiller tout seul, se chronométrant sans l' aide de personne, il savait tout faire décidément . Les hommes qui faisaient du sport , j'adore ça . Je restais a l' entrée du stade, le regardant, puis celui ci s' arrêta un instant . J' en profitais pour poser mes livre sur les gradins, où je m' assaya un instant . Je me demandais si je devrais aller lui parler, ou bien juste rester là a le regarder . C'était bien, il faisait ma distraction de la journée, et m'avait fait oublié tout le stresse et le mal être qu' il y avait en moi . RE MAR QUABLE ce jeune homme décidément . Au final, il venait de refaire un tour et cette fois il avait l'air épuisé . Je ne savais pas s ' il avait finit sa bouteille d'eau ni même s' il en avait une, je prit alors une bouteille d'eau de mon sac ( oui j'en ai toujours une car je bois beaucoup ) et me dirigeai vers lui d'un pas non très rassurée . Il transpirait beaucoup vu l'effort qu'il venait de faire . J' arrivais devant lui avec un petit sourire amical, et d'un geste, lui tandis la bouteille

    _ Tiens, tu as soif peut être... Je le regardais en souriant, puis lorsqu'il me regarda, je plongeai son regard dans le sien et ajoutai . Si tu as besoin d' une chronométreuse, je suis là quand tu veux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-1930-years-sins.forumactif.com/forum.htm


avatar

Jason Phils
Messages : 67

Année d'étude : première année
Etudes : Etudes de droit et d'économie

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: oui
MessageSujet: Re: Super coureur en action - libre Lun 24 Aoû - 10:25

Le sport faisait partie de la vie de Jason depuis neuf ans déjà. Il avait commencé par l'athlétisme avant de faire du basket. Pendant toutes ces années, il n'avait pas laissé tomber ces deux sports. Pour lui, c'était une manière de garder un certain équilibre. Lorsque quelque chose ne va pas, il a l'habitude de se réfugier dans le sport. C'est son exutoire en quelque sorte. Dans le sport, en plus de trouver un équilibre, Jason y trouve un plaisir. Le plaisir de se dépenser et de s'amuser. En athlétisme, on ne s'amuse pas beaucoup. Le plaisir, il le trouverait plutôt dans le basket où là, l'esprit d'équipe est présent et où le bonheur de faire du basket persiste. En fait, le basketball est une manière de s'amuser et l'athlétisme est une manière de garder son sérieux. Ces deux sports sont assez complémentaire. Jason y trouvait son compte. Il aimait ses deux sports et ils lui permettaient de se défouler lorsque l'envie lui prenait. Comme aujourd'hui. Parfois la pression des cours et des devoirs est trop forte et il a besoin de s'éloigner de toute cette pression. C'est dans ces moments-là qu'il se tourne vers le sport.

Lorsqu'il revint au départ, Jason ralentit doucement. C'était la règle primordiale lorsqu'on courrait, ne jamais ralentir trop rapidement autrement c'est votre coeur qui souffre. Quand il en vint à ralentir jusqu'à marcher, Jason prit la direction de son sac. Il était perturbé. Il se sentait observé et tout ça à cause de cette personne. Il détestait cette sensation. C'était comme quand on est trop paranoïaque et qu'on a l'impression d'être suivit dans la rue. Sauf que là, il sentait le regard de cette personne sur lui, étudiant tous ses gestes. Il lança un regard en coin à cette personne. En passant, il avait réussi à voir que c'était une jeune femme. Il n'avait pas fait attention aux détails de son visage. Quand on court, on a autre chose à faire que de s'arrêter pour distinguer le moindre détail d'un visage. Même si on fait le tour juste pour ça. Jason prit sa serviette et s'essuya le visage avec. Il était fatigué mais c'était normal après ce genre d'effort. Le souffle lui manquait encore un peu. L'étudiante le rejoignit, une bouteille à la main. Voilà qu'elle allait lui parler. Il pourrait enfin mettre un prénom sur son visage. Et au moins, il arrêterait de se sentir observer. Elle la lui proposa ainsi que ses services pour le chronométrer. Jason éclata de rire. Il lui rendit son sourire avant de sortir une bouteille d'eau de son sac et de la montrer à la jeune femme.

    « Je crois que je n'en aurai pas besoin mais merci quand même. Pour ce qui est de tes services, j'en aurais bien besoin. »


Il reposa sa bouteille d'eau pour prendre le chronomètre. Son visage lui rappelait vaguement quelqu'un. Elle devait être l'une des membres du comité des étudiants. En tout cas, il ne se rappelait pas de l'avoir déjà vu dans le gymnase. Jason était plutôt heureux de tomber sur une femme qui n'avait rien à voir avec une tueuse à gages. Son sentiment d'être observé était donc inutile. Ce sentiment était plutôt idiot. Tout le monde était observé après tout. Ce Mr. Jailer qui surveillait tout nos faits et gestes. C'était une sorte de menace invisible. Quand on lui avait dit qu'un gars s'amusait à les épier, il avait cru à une blague puis il avait eu peur. Mais depuis, il se sentait mieux. Il n'allait pas arrêter de vivre juste pour cet étranger. Il avait même pas l'audace de dévoiler sa véritable identité. Jason ne trouvait rien à se reprocher alors pourquoi avoir peur ? Il tendit le chronomètre à la jeune femme. Il était temps de se remettre au sport. Il était seulement là depuis dix minutes, il n'allait pas s'arrêter maintenant. Sa respiration était régulière depuis longtemps et il était prêt à recommencer.

    « J'y retourne. Tu fais le décompte ? »


Une aide extérieure était toujours la bienvenue. Jason avait beau réussir à déclencher le chronomètre en même temps que de commencer sa course, il n'en restait pas moins qu'il n'avait pas besoin d'aide. Le fait de devoir appuyer sur le bouton le déconcentrait, sa performance se faisait moins bonne qu'elle aurait dû l'être. Il alla se placer sur la ligne de départ. Du coin de l'oeil, il observait la jeune femme sur le bord de la piste, attendant qu'elle commence à faire le décompte. Il fit le vide dans son esprit et se concentra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hailee G. Stanford
Messages : 155

Année d'étude : 2ieme année
Etudes : Stylisme

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: non
MessageSujet: Re: Super coureur en action - libre Mar 25 Aoû - 12:24

Comme je le pensais, il avait déjà une bouteille vers lui, d'un côté c'était assez idiot de lui en proposer car tout bon athlète a une bouteille d' eau sur lui lorsqu' il court autant que lui ... Mais ça , je me le dis après avoir fait cette action, ce qui est tout a fait inutile . Je souris alors simplement a sa remarque, assez timidement, ce qui en me ressemblait pas du tout . De loin , il me donnait envie d'aller lui parler, d' aller le voir et de l' aider, de l'aborder, et de près, il m'intimidait presque et ça, j'aimerais bien savoir comment il faisait ... Je tournais la tête un instant en respirant correctement et pour reprendre mes esprits, puis mit la bouteille a côté de moi, et a côté de la piste.

Ce jeune homme m'intriguait d' une certaine manière mais je n' avais aucune idée de la raison qui poussait a ça . C'est surement pour ça que j' ai eu autant de facilité a aller le voir . Enfin bref, après ma deuxième question, celui ci me dit qu' il aurait surement besoin de moi, et ça me fit plaisir, ça se vit d' ailleurs sur mon visage . Tout le monde sait que les expressions du visages sont le meilleur moyen de savoir ce que ressens ou pense l' autre sur le moment, a part les gens qui arrivent bien a le cacher, mais c'est très rare .

    JASON _ Je crois que je n'en aurai pas besoin mais merci quand même. Pour ce qui est de tes services, j'en aurais bien besoin.

    HAILEE _ D' accord, dans ce cas, je fais ce que tu veux .

Je souriais . Bien sur, il n'y avait aucun sous entendu a la réponse que je venais de lui donner . Je n' étais pas comme ça, et ça ne changerait pas , même si j' étais en compagnie d' un très charmant jeune homme.. Dont je ne connaissais rien du tout d 'ailleurs en y pensant . Je ne m' étais pas présenté, j' avais juste demandé s ' il avait besoin de mon aide . Enfin, il ne l' avait pas fait non plus donc après tout, je ne cherchais pas plus loin , et pris seulement le chronomètre , regardant un peu sur quel bouton je devais appuyer pour le démarrer . Jason était bien prêt a partir, il se concentrait, d 'ailleurs même sa concentration m'impressionnait, je ne savais pas comment il faisait pour être autant comme ça dans le sport . Je souriais mais eu un petit moment de gêne, lorsque je m' approchai de lui pendant sa concentration ..


    HAILEE _ Euh .. Par contre ... Tu peux mdire sur quel bouton je dois appuyer quand tu pars .. ?? et sur lequel j' appuie quand t' arrive ??


J' étais quelque peu gênée car je lui proposais mon aide sans vraiment savoir comment faire . Mais bon ce n'était pas dure, il fallait juste que je sache sur quels boutons appuyer . Une fois que je le saurais, ce serait du gâteau et je pourrais lui rendre service . Je l' écoutais me répondre tout en essayant de bien mémoriser bien que ce ne soit pas très dure a retenir puis me mit sur la ligne de départ . J' attendais qu' il reprenne un peu de concentration puis parla assez fort comme si on était dans une vraie compétition .


    HAILEE _ Tu es prêt ? 3.............2................1..............................PARTEZZZZ !!!!!!!!!!


Je le regardais partir en flèche ,toujours autant impressionnée par sa rapidité, et appuyais sur le bouton en même temps que je disais " partez " . Mon regard s' alternait entre lui et le chronomètre... Il n' allait pas tarder a arriver, alors je pris sa bouteille d' eau en main, et regardais la ligne d' arrivée . Lorsque son pied se posa dessus, j' appuyai sur le bouton en regardant le temps qu' il avait mit tout en m'avançant vers lui .


    HAILEE _ 2 minutes tout pile . Je suis impressionnée .
    HAILEE _ Tiens si tu as soif =).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-1930-years-sins.forumactif.com/forum.htm


avatar

Jason Phils
Messages : 67

Année d'étude : première année
Etudes : Etudes de droit et d'économie

Notes
Libre à votre imagination:
Ouvert pour un topic: oui
MessageSujet: Re: Super coureur en action - libre Jeu 27 Aoû - 12:20

Jason lui confia son chronomètre en pensant qu'elle savait l'utiliser. Il avait tort. Tout le monde n'avait pas eu entre les mains. Donc tout le monde ne savait pas comment l'utiliser. Ce qui était plutôt bête vu qu'un chronomètre était un objet commun. Enfin, ce chrono était un objet quotidien. Il le voyait tous les jours et il l'utilisait constamment. Pour lui, c'était évident que tout le monde savait se servir d'un chronomètre. Pendant qu'il allait se placer sur la ligne du départ, il commença à se concentrer. La concentration était quelque chose d'important pour un sportif. Sans concentration, on avait l'esprit ailleurs et on ne faisait pas attention à ce que l'on faisait. Le sport était un bon moyen pour garder son esprit concentré. Il planta son regard sur l'horizon, attendant que la jeune femme entame le compte à rebours. Au lieu de l'entendre compter, il l'entendit lui demander comment fonctionnait le chronomètre. Elle semblait gênée de le déconcentrer. Il lui adressa un sourire. Il se redressa et se plaça en face de l'étudiante avant de lui montrer deux boutons. Elle était gentille de s'être proposée de l'aider alors qu'elle ne savait même pas utiliser un chronomètre. C'était rare pour Jason de recevoir de l'aide. Parce qu'il était réservé et parce qu'en principe, il aimait bien être seul. Ce coup-ci, la présence de la jeune femme ne le dérangeait pas. Ce n'était pas comme tout à l'heure, quand il ne connaissait pas encore son visage.

    « Tu appuies là pour démarrer le chrono. Et ici, pour l'arrêter. »


C'était plutôt étrange qu'une inconnue lui propose son aide. Jason n'avait pas tellement l'habitude. Des inconnus, on en croisait tous les jours mais ils nous proposaient pas de vous aider. Il reprit sa place sur le départ. Le silence s'installa entre les deux étudiants. Un silence empreint de concentration. Elle, pour ne pas louper le départ du chronomètre. Lui pour ne pas rater son départ de course. La voix de la jeune femme se fit entendre. Elle lui demanda si il était prêt. Elle n'attendit pas sa réponse pour commencer le décompte. 3... Jason se concentra un peu plus. Il fixa son regard sur l'horizon. 2... Il se redressa légèrement, tout en écoutant la voix de l'étudiante. 1... Jason se mit à courir vite comme si on le pourchassait. La course se passait bien. A aucun moment il se mit à ralentir. Il était même venu à accélérer. La fatigue de la précédente course était oubliée. Lorsque la ligne d'arrivée fut visible, Jason piqua un sprint pour ralentir une fois la ligne franchie. A peine avait-il fait deux pas que son temps était donné. Deux minutes. Pas mal, c'était même mieux. Il se retourna pour rejoindre sa chronométreuse attitrée mais elle le suivait déjà, une bouteille d'eau à la main. Il prit la bouteille d'eau qu'elle lui tendait.

    « Merci » Il lui sourit pour la remercier. Il but une gorgée avant de fermer la bouteille. Il réalisa qu'ils ne s'étaient pas présentés. « Comment s'appelle ma chronométreuse ? »


Ils ne se connaissaient même pas mais Jason avait l'impression d'être à l'aise. En général, il n'approchait pas les gens. Il les laissait venir à lui. Il préférait. Quand on venait à lui, il accueillait les gens avec plaisir. Il était comme ça Jason. Il n'allait pas tout seul vers les gens. C'était les gens qui venaient à lui. Il préférait que se soit eux qui viennent. D'une certaine manière, il n'avait pas l'impression de gêner comme ça. C'était comme cela depuis des années. Et rien ne changerait à part si il voulait vraiment parler à une personne. Jusqu'à aujourd'hui, ça avait toujours marché. Jason avait toujours eu des amis. Il était réservé quand il fallait aborder quelqu'un mais quand la personne avait déjà entamé la discussion, il était tout à fait à l'aise. Jason se présenta, un sourire aux lèvres.

    « Moi c'est Jason. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Super coureur en action - libre

Revenir en haut Aller en bas

Super coureur en action - libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vermont University :: v e r m o n t . u n i v e r s i t y :: l'extérieur :: stade -